cast58 picture

 Un aperçu de l’histoire de Castelmonte

        Le site dut être d’abord choisi comme emplacement par l’armée romaine et devint ensuite bourgade habitée.

Les Slaves fixés dans la région et ses alentours au VIIIème siècle appelaient Castelmonte le «mont antique» et la Madone la «Madone antique» tout comme ils appelaient Cividale du Frioul la «ville antique».

Deux documents (1244 et 1247) présentent Castelmonte comme ayant déjà atteint un rayonnement exceptionnel: l’église de sainte Marie du mont était en ce temps une des plus importantes de l’immense patriarcat d’Aquilée.

La crypte

       La crypte est la partie la plus ancienne du sanctuaire et le premier emplacement du culte marial. De dimensions réduites à l’origine, elle a été agrandie jusqu’à la deuxième arcade en 1954 et à sa taille actuelle en 1962.

cast31 picture

       Le groupe statuaire en bois qui représente saint Michel terrassant le diable date de 1963: il reproduit exactement le groupe original, qui existe depuis plusieurs siècles et a été maintes fois refait.

L’intérieur de l’église

       La statue de la Madone: elle représente le coeur du sanctuaire et date du XVème siècle. Réalisée en calcaire, en raison de ses traits juvéniles et réguliers elle était appelée la «belle Madone», et sa pose pleine de vie et de sentiment maternel fait qu’on la nomme, encore aujourd’hui, la «Madone vivante».

cast50 picture

Le maître‑autel et les autels latéraux: ils sont l’oeuvre de deux maitres d’art vénitiens et reflètent bien l’époque où ils furent exécutés (1684‑1687).

Les ex‑voto: les plus significatifs ont été réunis dans un livre édité par la Société Philologique Frioulane.

Les origines de Castelmonte

        Le sanctuaire de Castelmonte est le plus ancien de la Vénétie et l’un des premiers sanctuaires chrétiens.

Ses origines remontent probablement au Vème siècle, quand le concile d’Ephèse (431), lors d’une proclamation solennelle, accorda à la Vierge Marie le titre de «Mère de Dieu», répandant ainsi un fervent culte marial dans toute la chrétienté, et plus particulièrement à l’intérieur du patriarcat d’Aquilée dont faisait partie Castelmonte. Déjà à cette époque lointaine, Castelmonte était habité: comme le prouvent les deux pavements en terre battue du Vième siècle, exhumés lors des fouilles entreprises pour l’agrandissement de la crypte.

cast56 picture

La maison du Pèlerin

        Le pèlerins peuvent ètre regus dans la «MAISON DU PÈLERIN» et dans le restaurant «AL PIAZZALE» voisins du Sanctuaire.

Les organisateurs d’excursion sont vivement priés de confirmer à temps le jour ainsi que le nombre des pèlerins. Les locaux sont ouverts toute l’année.

cast59 picture

Numéro de téléphone:

Sanctuaire – ++0432 731094 – 701267  –  Fax  ++0432 730150

e-mail:[email protected]

«Maison du pèlerin» – ++0432 731161 – 700636 (fax)

e-mail:[email protected]

Pagina home – http://www.ristorantecastelmonte.it

Articoli Religiosi Magnan – ++0432 730400 (fax)

e-mail: [email protected]

Pagina home – http://www.magnancastelmonte.it

Indirizzo postale

Padre Rettore

Santuario Beata Vergine

33040  Castelmonte (UD)